Crue de la Seine: un risque sous-évalué par les promoteurs et la mairie?

 

Nous assistons depuis une semaine à un évènement climatique qui nous impacte à Argenteuil, la crue de la Seine. C’est en fait une répétition de celle de juin 2016, dont on ne sait pas à l’heure actuelle si le niveau de 2016 ne sera pas dépassé cette année.

En 2016, la route départementale RD311 (la 2x 2 voies qui longe les quais de Seine) avait été fermée sur une partie, cette route étant inondée. Les dégâts avaient été limités par le fait qu’aucune structure, à part les salles Jean Vilar et Pierre Dux, ainsi que le marché, n’étaient pas en accès direct avec le fleuve en crue. Au passage, notons que ces endroits avaient été fermés au public temporairement. La plupart des équipements avaient été protégés et situés en hauteur. Une entreprise située en quai de Seine avait ainsi fermé l’accès à son parking souterrain (source: article le parisien 03062016 crue Seine Argenteuil ).

Alors, quelles conséquences pour le projet Jean Vilar, son multiplexe, son hypermarché, ses 150 logements?

Le comité Jean Vilar a toujours défendu l’idée qu’il était déraisonnable de construire un centre commercial et des logements dans une zone inondable.  Projetons nous à la place d’un habitant d’un de ces 150 appartements, une fois l’immeuble construit: en juin 2016, on fermait le marché par mesure de précaution. Dans notre cas, une fois construit, quelles précautions prendre pour les riverains les pieds dans l’eau? Pour sortir les voitures du parking? Car si, selon le promoteur lors de la sa venue au conseil municipal de décembre, le parking des habitants serait en hauteur, celui des commerces serait en sous-sol et inondable. Quelle sécurité cela amène-t-il?Et quel sera impact le fait de creuser en  bord de Seine, et profondément, pour les habitations autour du futur centre commercial?

On voit que la question de  la construction en zone inondable n’est pas qu’une question anodine, elle est pertinente et les réponses (peu nombreuses) de la mairie et du promoteur, ne sont pas à la hauteur de l’inquiétude légitime.

Pour mémoire, la carte postale que nous avons édité (et qui est toujours en vente), toujours d’actualité!

 

carte postale sept 2017 1 les pieds dans l'eau

Pour information, nous continuons à sensibiliser. Ici la semaine dernière pour un évènement organisé par les Cinglés du Cinéma, devant le Figuier blanc, directement menacé par le multiplexe:

photo devant le figuier blanc banderole Comite Jean Vilar Cingles du cinema 18012018

.

Publicités

Une réflexion sur “Crue de la Seine: un risque sous-évalué par les promoteurs et la mairie?

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s