le comité Jean Vilar propose au Maire de discuter de l’avenir de l’île Héloïse

23 mai 2018.  Dans 6 semaines, le 1er semestre sera passé. Or, il était prévu une réunion publique pour rediscuter du projet Fiminco. Trop haut, trop grand, les Argenteuillais ont des avis assez tranchés quand on les interroge sur le futur multiplexe, les 150 logements, et la future salle censée remplacer la salle Jean Vilar. Un peu plus de 7000 signatures ont été recueillies à ce jour, pour exprimer ce désaccord.

Le comité Jean Vilar a pris l’initiative d’écrire à M. le Maire, M. MOTHRON pour demander une entrevue avec lui et voir quelles modifications apporter au projet. N’oublions pas  que le maire s’était engagé en début d’année:  demander au promoteur une nouvelle version du projet, ainsi qu’une réunion publique dédiée au projet et promise pour le 1e semestre de l’année 2018. Si une réponse nous parvient, nous la publierons intégralement.

 

Monsieur le Maire,
 
Après avoir fait appel à Fiminco pour proposer un projet sur l’îlot Héloïse, vous avez constaté que les Argenteuillais, dans leur grande majorité, ne veulent pas de ce projet tel qu’il est. Ils sont très nombreux à rejoindre les objections que nous formulions dès 2016.

Vous avez déclaré demander au promoteur des « modifications substantielles », et nous serons heureux d’en discuter avec vous.

Nous souhaitons un projet d’avenir pour l’ensemble de l’île, qui respecte et valorise son environnement exceptionnel, au bénéfice de tous les Argenteuillais, qui soit attractif pour nos visiteurs, et qui soit économiquement viable à court et à long terme.

Nous rejoignons ainsi l’initiative de l’association ARBRES qui a déclaré considérer les plantations de l’île comme un « ensemble arboré remarquable », et souhaite conventionner avec la Ville à ce sujet.

Nous espérons toujours la concrétisation de vos engagements pour consulter les Argenteuillais, avec l’organisation d’une réunion publique.

Nous tenant à votre disposition pour cet entretien, nous vous prions de trouver ici, Monsieur le Maire, l’expression de nos sentiments les meilleurs,
Publicités

une visite de la « structure provisoire »… un vrai chantier!

Les associations argenteuillaises ont été conviées ce mercredi en fin d’après-midi, à venir visiter la structure provisoire, censée accueillir les évènements pendant la phase de démolition de la salle Jean Vilar / reconstruction d’une nouvelle salle par le promoteur privé. Et nous n’avons pas été déçus!

Tout d’abord, le maire a expliqué lors du précédent conseil municipal, que les réservations pour la salle Jean Vilar étaient dorénavant closes, laissant entendre que la structure provisoire prenait le relais… si c’est le cas, nous conseillons d’enlever les échafaudages, de peindre les plaques de plâtre, de poser un sol un peu plus accueillant, de faire les finitions… la preuve en images.

 

 

Passons sur les dimensions largement inférieures à la salle actuelle, qui réduiront la voilure de beaucoup d’évènements. Le manque de qualité acoustique a été soulevé par beaucoup de participants: nous avons constaté le problème quand 10 personnes parlent, il y a une forte résonance. On peut s’interroger l’effet pour un concert, ou un spectacle de danse!

Les membres du comité Jean Vilar ne sont pas sortis franchement rassurés par cet édifice: on s’interroge sur le vestiaire, sous-dimensionné, de même pour l’espace dédié au bar- cuisine.

cuisine structure provisoire 02052018

Le parking va poser problème en semaine: le parking de la gare est à 5 minutes à pied, et il est peu probable qu’il puisse accueillir 100 voitures pour un spectacle un soir de semaine. Comment le forum des associations pourra-t-il  se tenir dans les bonnes conditions des années précédentes, même en utilisant la Halle des Sports Roger Ouvrard? La scène est celle que l’on retrouve à la salle Pierre Dux, on est loin de la scène de la salle Jean Vilar en terme de taille, de profondeur.

Les membres du comité ne sont pas sortis rassurés. La question de l’organisation de certains évènements va forcément poser problème dans les mois qui viennent: salon du livre qui remplit la grande salle,  repas du 3eme âge organisés chaque année. Sans compter le chauffage de la salle, puisqu’en levant la tête,  on a pu admirer un seul  radiateur, un ancien modèle accroché en hauteur. Le recyclage c’est bien, mais pas au détriment de la sécurité ou du minimum de confort!

un 1e mai sous le signe de la mobilisation pour le Comité Jean Vilar! Et les platanes du parc de la salle Jean Vilar sont désormais considérés par A.R.B.R.E.S. comme une ensemble arboré remarquable.

Le Comité Jean Vilar était présent lors de la manifestation municipale organisée au Parc des berges ce mardi 1e mai. L’occasion de rencontrer des Argenteuillais toujours remontés contre le projet de casse de la salle Jean Vilar et l’arrivée d’un multiplexe et d’un supermarché à la place. Encore des personnes ont signé la pétition, car pas ou peu au courant jusque là du projet, et dubitatifs (au mieux!). Nous devrions atteindre les 7000 pétitions signées depuis le lancement en 2017… la mobilisation ne faiblit pas!

1e mai 2018 petition 1

Dans l’après-midi, nous avons rencontré l’association A.R.B.R.E.S., pour défendre les arbres du parc de la salle Jean Vilar.Mais alors pourquoi ces arbres méritent-ils tant d’importance?

C’est à l’agronome Mirabeau, père du révolutionnaire, que l’on attribue les plantations « en quinconces » de l’ancienne île d’Argenteuil, vers 1788. Claude Monet les immortalisait 85 ans plus tard. Elles attiraient les Parisiens le dimanche, pour la promenade, ou lors des fêtes et des régates.

230 ans après leur plantation, elles continuent à dessiner le paysage des bords de Seine, autour des équipements municipaux et malgré la barrière de la 2 fois 2 voies.

Le comité Jean Vilar s’est créé pour promouvoir et valoriser ce site.

Nous avons donc accueilli ce 1er mai à 14 heures l’association A.R.B.R.E.S., pour lui demander d’envisager le classement des plantations de l’île comme « ensemble arboré remarquable ».

L’association A.R.B.R.E.S., partenaire de l’État et de la Région Ile-de-France, a déjà labellisé en France plus de 450 « Arbres Remarquables » et plusieurs « Ensembles Arborés Remarquables », dont le Parc et les Jardins du Château d’Acquigny, et le jardin botanique Godron à Nancy, les jardins de Canon à Mézidon-Canon, le parc Caillebotte de Yerres, le parc de l’abbaye du Valasse en pays de Caux.

Lors de la venue de l’association, la défense du patrimoine végétal du parc s’est matérialisée par la remise de la plaque, pour recevoir le label de l’ensemble arboré remarquable, pour la sauvegarde et la préservation des platanes de l’île d’Argenteuil, lieu d’implantation de la salle Jean Vilar.