Le comité demande une entrevue avec Madame la sous-préfète d’Argenteuil

Cette semaine nous avons déposé en sous -préfecture, une demande d’entretien avec Madame la Sous-Préfète d’Argenteuil. Nous souhaitons nous entretenir avec elle quant à la réalité de ce projet, lui indiquer une réalité, à savoir qu’un nombre sans cesse plus important d’Argenteuillais est hostile au projet de démolition. Chaque jour où les membres du comité organisent une action d’information auprès de la population, les gens découvrent le projet et signent la pétition pour signifier leur refus de voir démolir la salle Jean Vilar et de voir ce paysage transformé, dénaturé.

Par ailleurs, nous signifions dans la lettre le fait que le schéma régional d’aménagement, le SDRIF, ne semble pas avoir prévu de construire autant sur une si petite surface, à cet endroit.

Enfin, nous demanderons pourquoi une 2e enquête publique, relative au parking, a été programmée, puis déprogrammée (voir articles précédents du blog).

Nous reviendrons sur les suites de cet entretien, dont on espère au moins qu’il puisse se réaliser…

demande entrevue à Mme la sous-prefete 07102017

Publicités

Enfin ,le maire d’Argenteuil prend la parole pour se justifier sur l’évolution du dossier de la salle Jean Vilar!

Mardi 10 octobre avait lieu le conseil municipal de la ville d’Argenteuil.

Frédéric Lefebvre-Naré, vice-président du comité, a transmis au maire une question orale au maire. M. Mothron a donc lu cette lettre, comme le veut le règlement, et y a répondu.

Voici la question:

Monsieur le Maire,

Avec le comité Jean Vilar, qui défend notre île Héloïse, son caractère public et sa convivialité, nous sommes allés à la rencontre de milliers d’Argenteuillais : pour la grande majorité, ils ont découvert par nous la vente de l’espace Jean Vilar à un promoteur, la destruction de la salle annoncée pour février, et le projet de pôle de logements, de commerce, de cinéma et de spectacles.

Nous avons pu constater l’attachement général des Argenteuillais à tout ce que nous vivons ensemble sur cet espace de passage et de partage.

Ils trouvent inimaginable que les arbres plus que centenaires soient voués à l’abattage, et que soit planifiée une construction d’une immensité inédite dans le centre ville, la hauteur de 14 étages sur 2200 m2 au sol.

Quand ce Conseil s’était prononcé sur la vente, puis avait auditionné le promoteur,

* vous vous étiez engagé, Monsieur le Maire, à ce que « un maximum d’arbres présents sur le site soient préservés »,

* vous vous étiez engagé à réaliser les commerces « en continuité du circuit marchand du centre ville », et non en concurrence avec Côté Seine et les commerces existants ;

* vous vous étiez engagé pour que les places de stationnement soient, « naturellement, ouvertes au public », nous comprenons bien sûr : le public des spectacles et manifestations associatives ;

* vous vous étiez engagé à organiser une réunion publique consacrée à ce projet (en mars 2017, aviez-vous dit).

Afin d’éclairer les Argenteuillais sur l’alternative entre votre projet, et celui de rénovation de Jean Vilar dans un cadre public, que nous défendons, pouvez-vous indiquer à ce Conseil quelles dispositions vous avez prises pour que ces quatre engagements soient tenus ?

La réponse de M. Mothron, en résumé (10 minutes en vidéo, disponible si besoin):

« l’aménagement du projet va mettre en relation le cœur de ville, le Parc des Berges et les berges de Seine… un grand parvis piéton, une promenade piétonne et sécurisée, les équipements ouverts à tous, vont multiplier les occasions de se rencontrer.

Le projet avait pour objectifs la préservation d’un maximum d’arbres… dans la mesure du possible… Nous avons développé une stratégie ambitieuse de biodiversité et d’écoulement des eaux pluviales. Le projet prévoit la plantation de 5 fois le nombre d’arbres imposé par le PLU. Le projet prévoit des arbres en mélange de hauteurs, jusqu’à 10 mètres…

60% des terrasses non accessibles et 47% des terrasses accessibles seront végétalisées avec plus de 40 cm de hauteur de terre.

Concernant la concurrence avec le commerce de centre ville, le projet créera le parcours manquant entre le marché et Gabriel Péri, avec une traversée sécurisée des piétons. Des équipements majeurs, la MJC, le Conservatoire, s’intégreront dans ce circuit.

L’évasion commerciale est colossale, 250 Millions d’euros… La programmation propose une mixité de commerces : magasins de mode sur 1/3 de la surface, alimentaire sur un format adapté au centre cille avec une enseigne généraliste, offre plus en adéquation en termes de prix au pouvoir d’achat des Argenteuillais, que Géant et Monoprix, aux prix élevés.

Le projet compte 594 places de stationnement voiture ouvertes au public ; les logements possèdent un parking distinct, en superstructure. Le parking sera public, avec gratuité sur une durée limitée afin de limiter le phénomène des voitures ventouses. Pur les spectacles importants, le parking Côté Seine aujourd’hui sous-utilisé sera mobilisé.

Le maire propose de réunir de nouveau le groupe de travail associant l’opposition, nous aborderons à cette occasion le sujet de la réunion publique qui a dû être reportée suite aux CDAC successives. »

 

 

 

Mais pourquoi donc une 2e enquête publique sur le parking? Jusqu’où s’arrêtera-t-on?

Nous venons de voir apparaître, sur le site internet de la mairie d’Argenteuil, ce bandeau indiquant:

Capture site ville Argenteuil report enquete publique PLU parking Jean Vilar SEPT 2017

car vous ne le saviez peut-être pas, mais une 2e enquête publique a été ordonnée, dont voici une bien mince publicité dans le journal de la ville (page 27 du numéro 262 de septembre 2017, colonne de droite):

encadre Argenteuillais 262 enquete publique Jean Vilar

 

Pourquoi donc une 2e enquête publique?  La 1e, qui incluait tout le périmètre de l’ilôt (le rectangle entre le pont, la RD311, le boulevard Héloïse et le marché), avait déjà montré qu’une centaine d’Argenteuillais, quasi unanimement, s’étaient exprimés conte le projet,et ce malgré le manque de publicité évident (absence de réunion publique, pas d’échange direct entre les élus et les habitants, pas de plateforme d’échange sur internet). Voudrait-on nous imposer une autre version du projet « culturel » et commercial encore? Pourquoi sur le parking uniquement? Propose-t-on de construire le parking aussi sur 45 mètres de hauteur ? Ou propose -t-on de l’enterrer, si près de la Seine en zone inondable et encore récemment inondée? Les Argenteuillais doivent savoir , et le Comité Jean Vilar fera ce qu’il faudra pour se faire entendre!

 

 

Merci aux 1700 Argenteuillais(e)s qui ont signé la pétition

1700. Vous êtes à l’heure actuelle 1700 à avoir signé la pétition pour la fin du projet fou d’immeuble – multiplexe – supermarché. C’est bien, mais nous pouvons faire encore mieux.

Pour celles et ceux qui n’ont pas eu la pétition en format papier, vous pouvez aussi signer en cliquant sur ce site:  https://www.mesopinions.com/petition/art-culture/renovons-jean-vilar-salle-fetes-publique/25289

Merci aux participants et aux membres du comité qui se sont déplacés lors de l’inauguration de la Halle des sports ce samedi , puis dans le centre ville, pour aller à votre rencontre, continuer d’informer.

 

 

 

 

La pétition pour demander l’arrêt du projet de destruction de la salle Jean Vilar

A la demande de beaucoup d’Argenteuillais, voici la pétition sous deux formats:

 

en version papier: à vous de l’imprimer, et de faire circuler: pétition comité Jean Vilar sept2017

ou en ligne: https://www.mesopinions.com/petition/art-culture/renovons-jean-vilar-salle-fetes-publique/25289?signature-list=true

N’hésitez pas à nous contacter pour nous remettre les pétitions afin d’organiser un moment symbolique, et pour que vous soyiez informés de la suite des opérations!

plus de 500 signatures pour demander le retrait du projet

Nous sommes plus de 500 Argenteuillais qui ont signé la pétition pour demander le retrait du projet Héloïse. Les discussions avec les Argenteuillais lors du forum des associations samedi dernier ont bien mis en évidence la surprise, et la volonté de rejeter  ce projet. Plus que jamais, faisons signer cette pétition!

article le parisien 12092017 Argenteuil 500 signatures pour le comité favorable à la rénovation de Jean Vilar

Retrouvez-nous au forum des associations pour soutenir l’action du Comité Jean Vilar!

Le comité Jean Vilar est présent depuis ce matin pour échanger avec les habitants, les associations, du devenir du site Héloïse, et tenir informé … vu que personne ne le fait.  Surcoût financier avec la structure mobile qui n’a toujours pas vu le jour, absence de propositions aux associations pour avoir un lieu où organiser les manifestations, aucune réponses aux questions posées lors de l’enquête publique: nous sommes toujours là et vigilants.

Pour aider l’association, nous vendons des cartes postales dont voici l’aperçu:

 

Enfin, le comité devient association, vous êtes les bienvenus pour nous aider à sauvegarder un centre ville qui ne soit pas un pôle cinéma multiplexe- supermarché ! A lire l’article du Parisien suite à notre conférence de presse:

article le parisien 09092017 Argenteuil la bataille contre le projet du pôle de loisirs redouble

un recours gracieux pour demander l’abandon du projet !

Beaucoup de choses se sont passées au cours du 1e semestre de cette année:

-Le recours au CNAC a validé le projet de multiplexe, de même qu’a été validé le projet de multiplexe de Bezons et en attendant la décision quant au multiplexe de Cormeilles en Parisis. On craint la saturation….

-Un commissaire enquêteur a été nommé: plus de 80 Argenteuillais ont contribué, dans la quasi totalité pour s’exprimer contre le projet de multiplexe–centre commercial-immeuble. Le commissaire-enquêteur n’a tenu compte d’aucun des arguments exposés et a validé lui aussi le projet.

-Enfin, une modification du PLU est  nécessaire pour permettre la construction des logements… puisque dorénavant, il est question d’ériger une façade de 45 mètres entre la route RD311 et la l’ilot Héloïse, pour accueillir commerces, logements et parking. Le comité Jean Vilar a donc déposé un recours gracieux le 9 août 2017, pour demander l’annulation de cette modification de PLU. Pour plus de détails, voici téléchargeable le recours gracieux:  recours gracieux EPT 09082017

Nous reviendrons dans les jours qui viennent au sort des associations pour qui rien n’est fixé à cette date: il a été prévue une « structure mobile » au Val Nord, au parc Maurice Audin… mais le 22 juin seulement l’appel d’offres pour construire cette structure mobile a été validé en mairie. Alors que la salle Jean Vilar est censée fermer en octobre, il est à craindre qu’aucune solution ne soit prévue pour permettre aux associations, aux acteurs culturels, de bénéficier d’une salle adaptée à leurs besoins.

A suivre donc….

Le comité Jean Vilar a déposé un recours contre le multiplexe à la CNAC.

Le 26 janvier 2017, la CDAC du Val d’Oise (Commission départementale d’aménagement commercial)  a donné son accord pour la création du multiplexe d’Argenteuil. Le projet présenté par la société Fiminico a été accepté, mais il faut tout de même indiquer que les membres du comité Jean Vilar n’ont à aucun moment été entendus. Curieuse pratique de n’écouter qu’un seul versant dans le cadre de la validation par la CDAC, mais telle est la procédure!

Comment pouvions nous nous satisfaire de cela? Le comité Jean Vilar, élargi, a donc déposé un recours officiel dans les temps impartis, auprès de la Commission nationale des équipements commerciaux. Nous avons, dans ce recours, précisé nos arguments, et par courtoisie, nous avons mis en copie les acteurs locaux de ce recours.

Qu’avons nous indiqué?

-> Il est possible de remettre en état la salle Jean Vilar pour une somme « modeste », permettant aux associations d’utiliser pour une somme elle aussi modeste l’équipement municipal. Car à ce jour, les associations n’ont aucune solution. Argenteuil ville morte, est-ce cela que nous voulons?

-> Le multiplexe de 9 salles interroge sur l’avenir de notre cinéma de 4 salles, le Figuier Blanc, inauguré en 2009 après des années de lourds travaux en centre ville, et le Jean Gabin. Il est fort probable que ces cinémas auront du mal à survivre, car la demande n’est pas infinie. Pourtant, les films diffusés s’adressent à tous les publics, ils diffusent des films art et essai, des films jeunesse, et des « blockbusters ».

-Le pôle commercial, inclus dans le projet, et l’arrivée d’une FNAC, de restaurants, va concurrencer les commerces du centre ville, et menacer un équilibre commercial déjà compliqué. Comment les deux librairies indépendantes, et de qualité, pourront rivaliser contre la FNAC? Les exemples de librairies de qualité en centre ville qui disparaissent à cause de ces grandes enseignes sont légion. Les restaurants implantés depuis seulement peu d’années survivront-ils à l’arrivée de concurrents?

-> Le site est inondable! La crue de la Seine en juin 2016 avait amené les pouvoirs publics à interdire l’accès de cette zone. On peut d’ailleurs s’interroger sur la pertinence de construire, en sus, 145 logements au même endroit. Et comment aménager les Berges de Seines dans ces conditions, alors que c’est depuis des années une volonté des élus.

Le projet immobilier compliquera encore davantage le nécessaire aménagement des berges de Seine, car il massacre le paysage et coupe la vue sur la Seine  (parking aérien sur 2 niveaux). Dans le recours, nous avons mis en  avant le fait que de nombreux arbres seront abattus, et cela sera une perte.

 

-> Enfin, les aménagements routiers, nécessaires pour réguler le trafic automobile, ne sont pas prévus dans le projet, alors qu’ils auraient dû l’être. Que nous cache-t-on alors? Ou est-ce de l’amateurisme? Comment faire vivre ensemble le site du marché, et le site du multiplexe, surtout les vendredis et dimanche matins, alors que tout le monde (professionnels du marché, consommateurs, habitants du quartiers, élus) s’accorde à dire que la situation est déjà compliquée ces jours-là.

 

Nous devrions être entendus dans le mois qui a suivi le dépôt du recours, et nous ne manquerons pas de revenir vers vous!

article-la-gazette-14022017-argenteuil-un-recours-contre-le-projet-de-multiplexe-a-argenteuil

Enfin, des informations quant au devenir du site Héloïse

Mardi 13 décembre, le conseil municipal d’Argenteuil est convoqué. Un point à l’ordre du jour  nous intéresse particulièrement, l’avenir de la salle Jean Vilar. La parcelle a été vendue au mois de mars, et depuis ce temps, la mairie ne donne aucune information, sinon très parcellaire, sur ce qu’il y aura à la place du parking public, des salles Pierre Dux et Jean Vilar, et de l’espace vert et l’aire pour les enfants. Ce que les Argenteuillais savent, c’est qu’ils savent ce qu’ils perdent, pas ce qu’ils vont retrouver… notamment les séniors de la ville qui, cette semaine, participent au traditionnel banquet de fin d’année. Leur dernier banquet dans ce lieu.Nous devrions entendre un directeur du promoteur immobilier qui a racheté le lot à l’occasion du conseil municipal.

Pour suivre le conseil municipal en direct:

http://www.argenteuil.fr/1200-conseil-municipal-en-direct.htm